Avez-vous lu?

Ceux de l'Ouest

Ceux de l'Ouest

Maga

Renouvelant son trait, privilégiant le noir/blanc pur, Maga nous offre les tribulations tautologiques du voisin et de l’épicier à la recherche de sa cliente dans son pays.

En savoir plus...

Livre d’artiste : Épilogue Et dieu dans tout ça ?

Ajouté le 21/03/2011

Curieux objet. Austère comme un missel, sévère comme un livre de comptes. Noir. Peu attrayant, quoique… Si la curiosité l’emporte sur le détachement, alors c’est la récompense. Épilogue du Suisse Patrick Moser et du Boulonnais David Delcloque est une surprise réjouissante pour peu qu’on en soulève la couverture noire soutane. La bande dessinée qu’ils ont publiée est pleine d’humour et de talent. Elle commence par la fin du monde, un bang terrifiant, un bang rouge radioactif. « Pas trop déçu ? » dit le diable à dieu. « À ton avis ! » répond dieu au diable.

LES ÉCHOS DU PAS-DE-CALAIS

Les dialogues sont piquants, acérés, intelligents. À la portée de ceux qui s’intéressent un peu à la bible, de ceux qui se posent – ou pas - des questions sur le monothéisme, sur la religion. Et Jicé dans tout ça ? Et bien, il aimerait volontiers faire son come-back ! Si l’ouvrage est drôle, il n’est pas un pamphlet « et ne veut surtout pas nuire », il fait sourire. David Delcloque est très doué pour ça.
Pas question pour l’artiste de s’arrimer à un style et de n’en pas changer. Le jeune plasticien tente toutes les expériences. Avec réflexion, attention. Alors qu’en son temps (il y a plus de quatre ans), il avait donné au vent des plages des étendues de plastique blanc et entouré les arbres de cellophane dans des land-arts monumentaux, le voici à recopier avec minutie des polices de caractères gothiques sur un livre d’art noir, qui semble un missel du xixe siècle. Il transcrit une conversation entre le diable et le bon dieu. Entre le noir et le blanc. Entre le rouge aussi, aussi rouge que le sang de J.-C, Jicé. Les dialogues, réjouissants, ont été écrits par Patrick Moser, auteur suisse qui s’amuse. « C’est un texte drôle même si les illustrations sont froides », commente son compère plasticien. David Delcloque s’est inspiré de la phrase « Dieu a fait l’homme à son image » pour faire les siennes, d’images. Il a créé ses personnages avec des empreintes digitales, comme s’ils étaient modelés dans la pâte. Résultat : ils ressemblent à des ectoplasmes de formes plus ou moins variables, noirs et blancs… qui passent du noir au blanc. À terme (c'est-à-dire à la fin de l’histoire) le dieu et le diable – le bien et le mal – se confondent. L’ouvrage peut être lu au premier degré, puis aux autres avec, pour chaque lecteur, les références bibliques, philosophiques qu’il souhaite. La BD peut être parcourue hâtivement et en souriant, mais aussi lentement, en la dégustant. Alors, on découvre des détails savoureux, gouleyants, depuis la page de garde contrecollée jusqu’aux derniers mots de l’histoire.

Épilogue
ISBN 978-2-940-346-35-6
Disponible à la librairie de l’Horizon ; au Petit Cargo ; au Forum (Boulogne-sur-Mer)
ou sur commande : www.castagnieee.com

Marie-Pierre Griffon - photo Steeve Vrielynck
L'Écho du Pas-de-Calais n°115
Mars 2011